Adenium obesum, roses du désert sur les fenêtres.

Adeniums

Un de mes plus gros défi est de garder en santé ma petite collection d’Adéniums.. Je les adore car ils ressemblent  (en particulier les fleurs !) aux Frangipaniers de mon enfance, qui leur sont apparentés, mais un bord de fenêtre nord-ouest pour eux n’est pas idéal.

 

J’ai donc un bel A. obesum adulte et 3 autres juvéniles ainsi que deux petits A. arabicum.

 

Adenium obesum Adeniums
       Adenium obesum         A. obesum et A. arabicum

(cliquer sur les images pour les agrandir)

 

Quelques généralités :

Originaire d’Afrique de l’Est  (Yémen, Soudan) et du Sud, l’Adenium est un bel arbuste tropical de la famille des Apocynacées (tout comme le laurier rose et le Frangipanier/Plumeria).

Les miens sont surement hybridés. Mais il existe un peu plus d’une demi-douzaines d’espèces. Ci-dessous un spécimen endémique de Socotra:

Desert Rose Bottle Tree, Socotra Island (15534436912)

A feuillage persistant, il peut mesurer jusqu’à 3 mètres de haut : son tronc forme un magnifique codex, sorte de très gros renflement situé à la base du tronc qui sert d’organe de réserve d’eau.

En cas de stress, il perd facilement ses feuilles : ce qui est très déroutant… C’est une technique qui lui permet d’être plus résistant aux conditions extrêmes :  peu de feuilles = peu d’évaporation, un bon moyen de survie en zone aride…

Les soins :

Connaître le climat de ses contrée d’origine, me permet de mieux comprendre les conditions requises pour bien le maintenir. Par exemple à Socotra :Climat Socotra

Ainsi, l’Adenium est une plante de contrée chaude et ensoleillée : sur mes bords de fenêtre, c’est un des éléments limitants, mais ils sont prioritaires avec les Lithops aux situations les plus ensoleillées de la maison.

L’hiver, je mets sous fluos ceux qui n’ont pas perdu toutes leur feuilles : Ceux là me font quelques feuilles singulières, mais la situation se rétablie bien vite l’été.

Adenium obesum

Un début de floraison  printanier en dépit des feuilles hivernales rabougries.

Je retiens que 15 est vraiment la température minimum à leur infliger même s’ils peuvent résister à moins. Ils se plaisent à 17-18 en hiver. Ils peuvent avoir de l’eau à l’année, ce qui limite la perte de leur radicelles mais ils doivent subir une période plus sèche l’hiver mais aussi au plus fort de l’été en situation très chaude. Ici sur les bords de fenêtres, les arrosages seront plus limités dès le mois de novembre jusqu’en mars : juste de quoi humidifier un peu les racines très rarement.

Ceux qui perdent toutes les feuilles (c’est eux qui s’y décident ; on dit alors qu’ils entrent en dormance), sont juste un peu vaporisés au niveau du sable (et surtout pas sur le caudex).
En revanche en pleine végétation, il leur faut un bel arrosage ;  de quoi gonfler leur caudex  : ils réagissent en 2-3 jours, c’est impressionnant !

A retenir : en cas de doute, il vaut mieux s’abstenir de les arroser, et arroser la prochaine fois.

Ils se retrouvent dans des régions sableuses et caillouteuses : ils aiment donc particulièrement les substrats très drainant. Je leur ai donc fourni mon mix préféré, entièrement minéral : ce qui me permet de mieux maîtriser l’humidité fournie.

Adenium obesum

Adenium obesum

 

La question de l’engrais : je ne m’y suis pas encore penchée, encore qu’une belle floraison le justifierait. En milieu naturel, bien sur, les Adeniums sont dans des contrées plutôt arides mais les thaïlandais ont un succès phénoménal avec  leurs Adeniums bien gras et bien fleuris.

 

Le semis :

Mes Adeniums moyens et (le) gros ont tous une floraison blanche ou rose aussi, pour me faire plaisir, j’ai semé quelques variétés hybrides Thaï colorées ou supposées l’être : ce sera la surprise dans quelques années.

Adenium

Le semis est relativement facile à condition de faire attention aux éventuelles attaques de champignons et fonte des semis car les graines des Adeniums sont assez fragiles. Pour ma part, semis dans un substrat désinfecté et je n’ai plus eu de problèmes.

Adeniums semis Semis Adenium obesum

Semis de A. obesum. (cliquer sur les images pour les agrandir)

Les semis eux n’ont pas de réserves alors on les arrose à volonté tant qu’ils n’ont pas une taille suffisante : hiver, comme été. Pour eux, fluos pour la lumière et chaleur (au dessus de 23-24) sont aussi requis sinon ils ne poussent pas.

Mes semis ont l’air bien : Les troncs commencent à être dodus à souhait !

 

Quelques photos :  

Adenium obesum Adenium arabicum
Adenium arabicum semis Adeniums
(cliquer sur les images pour les agrandir)

 

 

 

 

 

 

 

Pour en apprendre plus :

Vous pourriez aussi aimer ... You should also love :
Sedum dasyphyllum, un orpin sur les fenêtres au Quebec
Famille : Crassulaceae Genre : Sedum Espèce : dasyphyllum Un bel orpin qui forme un beau tapis rampant. Présentement en fleurs, il forme une magnifique touffe aussi j'en ai profité pour le ...
[+]
Les bords de fenêtres, le printemps
Le soleil est enfin de retour sur le bord des fenêtres du salon.. Et les plantes apprécient de passer de l'éclairage des néons à la lumière naturelle du soleil... Elles commencent ...
[+]
Semis d’Adénium obesum
Semer est tout une aventure ! J'ai été piquée par cette passion en parcourant les forums où je m’étais inscrite pour obtenir des conseils plus avisés en matière de culture de ...
[+]
Sedum dasyphyllum, un orpin sur les fenêtres au
Les bords de fenêtres, le printemps
Semis d’Adénium obesum
The following two tabs change content below.

Bords de fenêtres Nord-Ouest

Amoureuse des succulentes et des caudex, mais vivant au Canada, au Québec, j’apprends à leur donner le meilleur des soins possibles avec mes conditions de culture. J’ai débuté ma collection il y a moins d’un an, mais je suis étonnée par la vigueur et les surprises que me réservent ces plantes grasses.

Derniers articles parBords de fenêtres Nord-Ouest (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-spam *